____________________________________________________

              Enquête départementale

____________________________________________________

 

Pourquoi une enquête sur les pratiques phytosanitaires des communes ?

Les risques sanitaires et environnementaux liés à l'utilisation des pesticides sont d'autant plus inacceptables qu'il existe des alternatives viables aux traitements chimiques.

Aujourd'hui les collectivités ne sont plus autorisées à utiliser des pesticides ( hors cimetières ) C'est un progrès d'autant plus important que les conséquences interrogent les citoyens. Combien de personnes sont elles allées se plaindre à la mairie pour dire que les sur  trottoirs des herbes apparaissaient  et la Mairie doit expliquer que utlisant des pratiques propres ( mecaniques, manuelles, .. ) le nettoyage se faisait differemment  mais était plus respectueux de la biodiversité,  de l'eau des capatages de la commune, de la santé des habitants . On voit aves plaisir des communes aller plus loin et creer des jardins à partager, des espaces fleuris, modifier leurs jardins en tenant compte du lieu ( sols/ climat / varietes locales adaptées) , ce qui mets en avant la notions de terroir .

Nous sommes partie de la nature et non des dominateurs qui penseraient la maitriser à coup de chimie : il est temps de réagir et de redonner à la terre, à la nature , toute leur place. Temps de créer du lien social avec le paysan du coin, pour l'aider à changer ses pratiques s'il n'est pas encore converti, temps  de bien vivre et partager .


Cette enquête est un moyen d'échange et de communication avec les élus pour favoriser une prise de conscience sur ces questions de santé publique et d'environnement. En 2019, les produits pesticides et engrais seront interdits pour les jardiners amateurs. Ce sera une nouvelle étape, en attendant que l'agriculture soit débarasssée de ces méthodes "criminelles" : la terre meurt, le nombre de cancers  a explosé ( de 150000 à 350000 en 20 ans) donc les hommes meurent et notamment  ceux qui sont le plus exposés , les eaux sont polluées par ces produits chimiques ( le cout de traitement que nous payons tous dans nos factures est de 54 milliards/ an ) , de nombreuses expèces disparaissent ( biodiversité à repenser ). A cause des dégats que l'homme provoque, allons nous dire comme Y Pacalet " l'homme disparaitra, bon débarras" . Quoique déjà ancien, un excellent livre à lire pour réflechir et améliorer notre quotidien.

 

Faisons avancer les choses . Aidons les mairies à innover et notre vie à aller dans le bon sens !

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Remarque : Il est probable que les pratiques de certaines communes aient évoluées depuis la parution de cette carte ( situation du mois de mars 2017 ) . Nous demandons aux communes de nous contacter par mail pour que nous puissions apporter la correction necessaire. Merci

 

         Pratiques phyrosanitaires dans les communes :     

                                                           

 

 

Questionnaire pratiques phytosanitares( communes).pdf

 

 

   Vous pouvez agir ! 

- Si vous souhaitez vous impliquer et contacter vos élus voici une fiche vous expliquant la démarche :

  Démarche auprès des élus..pdf